fbpx

CB Energy – Panneaux photovoltaïques

Tarif prosumer panneaux solaires

Tout savoir sur le tarif prosumer en 2022

Le tarif prosumer est entré en vigueur en octobre 2020 dans le but de contribuer de manière équitable aux coûts du réseau de distribution d’électricité. Mais que représente ce dernier ? A qui s’applique-t-il ? Quel est son impact sur votre facture ? Comment en réduire son coût ? On vous explique tout sur le tarif prosumer !

Qu’est-ce qu’un prosumer ?

Le terme de prosumer vient de la contraction de « producteur » et « consommateur ». Il s’agit d’un utilisateur du réseau de distribution d’électricité disposant lui-même d’une installation photovoltaïque décentralisée dont la puissance est égale ou inférieure à 10kVa (puissance à la sortie de l’onduleur) en injectant et/ou en prélevant de l’électricité en un même point de raccordement sur le réseau de distribution. Un prosumer est donc aussi bien producteur d’énergie qu’un consommateur.

Le tarif prosumer, c’est quoi ?

Le tarif prosumer est donc le montant auquel les prosumers sont soumis pour l’utilisation du réseau de distribution en vue de leur réinjection. Il est d’application pour les installations photovoltaïques mais également pour de petites installations éoliennes, hydrauliques ou de cogénération.

Le tarif prosumer s’applique donc à tous les ménages possédant des panneaux solaires utilisant le réseau de distribution. Sauf aux prosumers bénéficiant du tarif social.

À combien s’élève le tarif prosumer ?

Le tarif prosumer est fixé par le gestionnaire de réseau (GRD). Le montant dépend alors du GRD sur lequel est raccordé le prosumer. Ce dernier est calculé en fonction de 2 types de facturations : le capacitaire (compteur mécanique et montant fixe) ou le proportionnel (compteur intelligent et montant variable).

Comment réduire le tarif prosumer ?

Il est possible de diminuer son tarif prosumer en augmentant son taux d’autoconsommation. Un argument qui incite davantage à pousser à l’utilisation de sa production au même moment que la production. Attention toutefois cela est valable uniquement dans le cas d’un compteur intelligent. Pour augmenter son taux d’autoconsommation et ainsi diminuer son tarif prosumer, il y a différentes astuces :

Quelles différences entre le compteur capacitaire et intelligent pour la taxe prosumer ?

Le compteur mécanique, aussi appelé compteur bidirectionnel est un compteur permettant de tourner à l’envers et ainsi utilisé le système de compensation.

Le ménage possédant un compteur capacitaire sera soumis à un tarif prosumer fixe (établi par son gestionnaire de réseau), quel que soit son taux d’autoconsommation.

 

Le compteur intelligent est un compteur double flux possédant une interface de communication et ajoutant de nouvelles fonctionnalités. Il peut donc fournir des messages d’informations quant à l’état du réseau, du compteur, des index… Le compteur intelligent est plus intéressant de par ses différentes fonctionnalités mais il permet aussi d’informer son utilisateur sur sa consommation et production toutes les 15 minutes. Cela permet au prosumer d’optimiser son autoconsommation.

Quel tarif prosumer est le plus intéressant ? Le tarif capacitaire (compteur mécanique) ou proportionnel (compteur intelligent) ?

Selon votre compteur, votre tarif prosumer est fixe ou variable. Comment savoir quelle est la meilleure solution pour payer ce tarif le moins possible ? Cela dépend de votre taux d’autoconsommation. Avec le compteur mécanique, quel que soit votre taux d’autoconsommation, votre tarif prosumer sera égal à 424,80€. Le tarif forfaitaire est calculé sur base de la puissance de votre installation photovoltaïque. Ce montant est fixé par le gestionnaire de réseau. Ce tarif concerne les prosumers qui ne disposent pas d’un compteur intelligent.

À l’inverse, avec le compteur intelligent, votre tarif prosumer varie en fonction de votre réinjection. Il encourage davantage l’autoconsommation et comtabilise le courant prélevé et réinjecté sur le réseau.

Si vous estimez pouvoir autoconsommer davantage que 37,76% de votre production photovoltaïque, le tarif proportionnel peut être plus intéressant pour vous.

Le tarif prosumer est basé sur 3 paliers d’autoconsommation

  • Cas n°1 : L’autoconsommation = 37,79%
  • Cas n°2 : L’autoconsommation = 50%
  • Cas n°3 : L’autoconsommation = 20%

Dans le cas n°1, lorsque l’autoconsommation ne dépasse pas les 37,79%, le tarif prosumer est au même prix pour un compteur mécanique ou intelligent.

Dans le cas n°2, lorsque l’autoconsommation est de minimum 50%, le tarif prosumer sera plus intéressant dans le cas du compteur intelligent puisqu’il est de 341,25€.

Dans le cas n°3, lorsque l’autoconsommation est de 20% ou moins, le tarif capacitaire est avantageux.

En résumé, le tarif prosumer pousse les propriétaires de panneaux photovoltaïques à consommer davantage la production issue de leur installation.

Une installation photovoltaïque est-elle toujours rentable malgré le tarif prosumer et les certificats verts supprimés ?

Comme dit précédemment, toutes les aides aux installations photovoltaïques de moins de 10kVa ont été supprimées. Cependant, les panneaux solaires sont aujourd’hui bien moins chers qu’auparavant.

Les installations photovoltaïques ont une rentabilité accrue aux vues des hausses des prix de l’énergie et ce malgré la suppression des différentes aides financières.

Le tarif prosumer ne change en rien la rentabilité d’une installation solaire. Plus vous autoconsommerez, plus le système vous fera favorable.

En conclusion, l’amortissement d’une installation photovoltaïque a une excellent retour. Son rendement est d’environ 22% sur 25 ans. N’hésitez pas à nous poser toutes vos questions ou à remplir notre devis via notre formulaire de contact.